fr

32 ans d’engagement et d’excellence

Chers actionnaires,

Depuis la fondation d’EXFO, nous avons mis tout en œuvre pour devenir le chef de file dans le marché, offrir des solutions novatrices et un engagement à long terme nous permettant d’atteindre le premier rang en tests optiques, avec des solutions destinées aux laboratoires de R.-D., sur le terrain et allant des couches physiques aux tests 100G. Poursuivant notre quête de parts de marché au cours de l’exercice 2017, nous avons lancé plusieurs innovations afin de conserver notre longueur d’avance dans le contexte où le déploiement de la fibre dans les réseaux fixes et mobiles ainsi qu’à l’intérieur et à l’extérieur des centres de données s’accélère.

Des acquisitions stratégiques

À nos investissements organiques, ce sont ajoutées des acquisitions qui renforcent la position de l’entreprise par rapport à la concurrence.

  •  Nous avons d’abord acquis, en octobre 2016, l’entreprise californienne Absolute Analysis et sa technologie de test de FR optiques compatible avec l’interface radio publique commune (CPRI). Nous avons intégré cette technologie à nos plateformes modulaires et lancé la première solution de test tout-en-un de l’industrie combinant à la fois l’optique, le transport et les RF, un atout majeur pour les opérateurs de réseau sans fil qui doivent absolument prendre le virage du réseau d’accès radio centralisé (C-RAN) afin d’être prêts pour le 5G et l’Internet des objets. L’intégration du logiciel RFoCPRI au nouveau système d’optimisation de réseau FR centralisé a d’ailleurs valu à EXFO un contrat avec un important opérateur de réseau. Nous prévoyons que nos solutions portatives et systèmes permettront une hausse de nos ventes au cours des prochaines années.
  •  Après la fin de l’exercice, nous avons renforcé notre position de tête en test optique avec l’acquisition de la société française Yenista Optics, réputée auprès des laboratoires pour ses solutions haut de gamme d’analyse de spectre optique et de lasers accordables. Pour EXFO, l’ajout de Yenista représente des ventes supplémentaires d’environ 6 millions $ et un marché cible additionnel de 100 millions $. Nous sommes convaincus que le cycle d’investissement en optique, dans laquelle s’inscrit cette acquisition, se traduira par des retombées intéressantes et par un plus grand rayonnement international de la marque EXFO. En plus d’enrichir nos gammes de produits Physique et Protocole, ces initiatives nous positionnent au second rang dans le marché mondial des tests et des mesures pour les réseaux de télécommunications.
  •  L’exercice 2017 fut aussi très important du côté des solutions systèmes de notre gamme de produits Protocole, comme la solution d’automatisation RFoCPRI mentionnée plus tôt. En mars 2017, nous avons acquis la société Ontology Systems, basée à Londres, qui se spécialise dans la visualisation en temps réel de topologie réseau et la cartographie des chaînes de services à partir de données graphiques et de recherches sémantiques. En combinant le savoir-faire d’Ontology à notre solution d’assurance de services, EXFO sera en mesure d’offrir la correction des défaillances de réseaux en boucles fermées et l’analyse automatisée des causes fondamentales — le but ultime des transformations massives NFV/SDN — pour lesquelles la connaissance en temps réel des paramètres de réseau est cruciale à la performance et à la qualité de l’expérience lors de déploiement majeurs.
  •  Nous avons par la suite restructuré notre portefeuille de solutions d’assurance de services passives pour les réseaux en réaction aux déficits technologiques et aux manques à gagner dans ce secteur. Subséquemment, nous avons annoncé notre intention d’y investir, notamment en faisant l’acquisition d’une participation de 33,1 % dans Astellia, une société française cotée en bourse, avec l’appui des fondateurs, de la haute direction et du conseil d’administration. Nous entendons acquérir le reste des actions dans le cadre d’une offre publique d’achat (OPA) pour laquelle nous avons modifié nos facilités de crédit afin d’augmenter notre financement disponible à environ 29 M $. Nous sommes aussi en voie d'obtenir une ligne de crédit additionnelle qui, avec notre encaisse actuelle, sera amplement suffisante pour financer la transaction et le fonds de roulement des deux organisations fusionnées. À terme, nous voulons réunir nos solutions d’assurance de services actives et d’analytique en temps réel d’EXFO, les technologies d’Ontology, et les solutions d’assurance de services passives et d’analyse d’Astellia pour permettre une visibilité de réseau sans précédent. Ces solutions de visibilité sont essentielles pour réussir les transformations NFV/SDN, les plus massives des 20 dernières années.

    Si l’OPA amicale est conclue, EXFO prévoit gagner en envergure en plus d’élargir sa clientèle internationale et son offre en assurance de services et en analytique. Leader mondial de l’analyse de la performance des réseaux mobiles et de l’expérience des abonnés, Astellia a enregistré des ventes de 48,9 millions d'euros (54,1 millions $) en 2016. Elle compte 400 employés (principalement en France et en Espagne) et 120 clients partout dans le monde. Nous continuerons à vous informer tout au long du processus qui devrait se conclure au début de l’année civile 2018.

Une forte équipe de direction

En ce qui concerne les autres transformations importantes, j’ai, comme je l’avais annoncé, nommé mon successeur, Philippe Morin, à qui je cède le rôle de président-directeur général, un rôle que j’ai exercé avec passion depuis la fondation d’EXFO il y a 32 ans dans mon appartement. Inutile de vous dire que cette décision a été longuement mûrie et judicieusement orchestrée, et je suis vraiment très heureux de la transition que nous avons opérée.

Premièrement, je connais Philippe depuis longtemps et j’ai eu le privilège de collaborer avec lui lorsqu’il était vice-président du groupe mondial des ventes et de l’exploitation chez Ciena et président de la division réseau optique chez Nortel Networks. Je suis convaincu qu’il est la personne la plus qualifiée pour prendre la barre d’EXFO et qu’ensemble nous continuerons de faire croître les revenus et la rentabilité de l’entreprise afin d’en faire profiter nos employés et nos actionnaires.

Deuxièmement, cette nomination me permet de consacrer plus de temps aux activités stratégiques à long terme qui touchent les fusions et acquisitions, la gouvernance de l’entreprise et d’autres domaines choisis pour maximiser la valeur actionnariale. Je continuerai donc de m’impliquer activement dans mes fonctions de président exécutif du conseil d’administration. Cette séparation d’avec le poste de chef de la direction devrait nous permettre d’assurer une croissance soutenue et d’améliorer nos pratiques de gouvernance.

Troisièmement, cette décision avait aussi comme objectif de diminuer la dépendance d’EXFO à une seule personne, et ce, dans l’intérêt des actionnaires et des employés. Cette arrivée de sang neuf a par ailleurs l’avantage d’enrichir l’arsenal de compétences de la haute direction, notamment pour la mise en marché et les processus complexes de ventes de systèmes. Je dois mentionner qu’au moment de sa nomination, Philippe a fait un investissement personnel important en actions, avec une durée de rétention à long terme.

Bref, cette nouvelle structure organisationnelle a donné de bons résultats sur le plan des acquisitions en 2017, et l’entreprise a affiché une croissance des ventes de 5 % et une rentabilité importante, quoique légèrement inférieure aux objectifs pour l’exercice. Je laisse à Philippe le soin de commenter les résultats financiers d’EXFO et d’expliquer nos principales initiatives de croissance dans sa lettre.

Pour ma part, je suis très optimiste en pensant à ce qui s’en vient pour EXFO et ses actionnaires, dont moi-même, en tant qu’actionnaire majoritaire. J’ajouterai que Philippe et moi sommes déterminés à hausser à 15 % la marge de BAIIA ajusté1 à moyen terme, dont 26 M $ pour l’exercice 2018 (une hausse de 18 % par rapport à l’exercice précédent). Nous travaillerons aussi à concrétiser les synergies attendues de nos récentes acquisitions et à maximiser nos flux de trésoreries liés à nos opérations pour redorer notre bilan.

Philippe et moi demeurerons fidèles aux valeurs, à la mission et à la stratégie à long terme d’EXFO. Avec sa nouvelle structure de direction appuyée par une équipe de cadres chevronnés et un effectif hautement dédié, EXFO s’engage sur le chemin de la croissance rentable à long terme.

En conclusion, je remercie nos clients pour leurs attentes élevées qui nous poussent constamment à nous améliorer, notre conseil d’administration pour son engagement et ses conseils judicieux et, plus particulièrement, chacun de nos 1 600 employés pour leur engagement.

Cordialement,

Germain Lamonde,
Fondateur et président exécutif du conseil d’administration,

Germain Lamonde

Le 24 novembre 2017

*Le BAIIA ajusté représente le bénéfice net avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, charges de rémunération à base d’action, et gain ou perte de change.

Chers actionnaires,

Je tiens, dans un premier temps, à remercier Germain Lamonde, fondateur et président exécutif du conseil d’administration, et les membres du conseil de m’avoir accordé leur confiance en me nommant président-directeur général. C’est donc à ce titre que je vous écris pour la première fois afin de vous présenter les faits saillants de l’exercice 2017 ainsi que nos projets à long terme. Ces douze derniers mois au cours desquels j’ai partagé la direction de l’entreprise avec Germain se sont avérés particulièrement chargés, même pour EXFO. Nous avons annoncé quatre acquisitions stratégiques et la dernière est toujours en négociation. En avril 2017, nous avons complété une transition en douceur qui m’a permis de m’installer aux commandes des opérations courantes de l’entreprise. De plus, dans l’optique d’améliorer notre rentabilité, nous avons rationalisé notre portefeuille d'assurance de services passives sans fil, qui n’offrait pas un rendement optimal. Au final, les résultats ont été solides pour l’exercice 2017.

En effet, EXFO a rapporté des ventes de 243,3 millions $, en hausse de 4,6 %, et un BAIIA ajusté1 de 22,0 millions $. Le niveau de ventes atteint témoigne de la position de chef de file d’EXFO sur le marché des tests optiques, combinée à un cycle d’investissements dans le 100G de la part des fournisseurs de services de communication et à une croissance auprès des fournisseurs de services Web.

Pour ce qui est des produits, nos ventes de solutions de la couche physique ont augmenté de 6,6 % d’un exercice à l’autre, une croissance somme toute forte pour des marchés établis comme les tests optiques et sur cuivre. Encore cette année, nos solutions phares de tests optiques ont connu une année record, stimulée par la vigueur des ventes de réflectomètres optiques temporels (OTDR) et du logiciel iOLM, d’analyseurs de dispersion chromatique et de dispersion des modes de polarisation pour fibres monomode et de systèmes de surveillance de fibre optique, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les ventes de produits de la couche protocole ont diminué de 1,7 % d’un exercice à l’autre, en raison notamment de la rationalisation mentionnée précédemment. Cette décision, qui remonte au début du mois de mai, s’explique, je vous le rappelle, par le faible potentiel de nos solutions de surveillance passive sans fil. Nos ventes des autres solutions de la couche protocole, y compris les équipements de tests de transport et de données, les systèmes d’assurance de services actifs et les simulateurs de réseau, sont demeurées stables ou ont légèrement diminué au cours de l’exercice.

Faits saillants de l’exercice 2017

  • Ventes en hausse de 4,6 %;
  • Commandes en hausse de 4,8 %;
  • Commandes auprès des 20 clients les plus importants en hausse pour atteindre 42 % de nos commandes totales en 2017 par rapport à 34 % en 2015;
  • Ventes des produits de la couche physique en hausse de 6,6 %, contre une baisse des ventes de 1,7 % pour les produits de la couche protocole;
  • Ventes en Amérique et en EMOA en hausse de 5,6 % et de 8,6 % respectivement, contre une baisse des ventes de 2,9 % en APAC;
  • Ventes auprès de notre client le plus important s’élevant à 10,1 % des ventes, contre 18,4 % pour nos trois clients les plus importants;
  • Bénéfice brut2 de 61,2 % ou 61,9 %, en excluant les frais de restructuration;
  • BAIIA ajusté de 22,0 millions $, ou 9,1 % des ventes; et
  • Flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 12,9 millions $.

Enjeux à suivre au cours de l’exercice 2018

Des chiffres prometteurs, certes, mais mieux encore, EXFO possède des assises solides pour continuer son expansion. En effet, des initiatives majeures entreprises en 2017 nous permettent aujourd’hui de saisir la croissance au vol. Un examen attentif des dépenses en capital des fournisseurs de services de communication révèle leur relative stabilité d’une année à l’autre, contrairement à leurs priorités, qui fluctuent énormément d’un cycle à l’autre. À l’heure actuelle, les fournisseurs de services de communication investissent massivement dans le déploiement de la fibre optique dans les régions métropolitaines, dans les réseaux d'accès et dans les réseaux fronthaul et backhaul, pour répondre à la demande exponentielle de bande passante. Nous croyons qu’ils commenceront éventuellement à rediriger leurs capitaux vers le déploiement de réseaux sans fil, dans la foulée de la normalisation et de la commercialisation des infrastructures 5G sans fil, à haute vitesse et à basse latence.

Justement, EXFO s’est déjà dotée d’une stratégie de croissance interne et externe avec des investissements dans quatre technologies clés : la fibre, le nuage, la virtualisation du réseau et le 5G. La croissance interne sera portée par les investissements en R.-D. et les nouveaux produits, comme la solution de test de transport optique 400G pour les laboratoires et les fabricants d’équipements; la sonde d’inspection automatisée pour connecteurs à fibres multiples des centres de données; la solution logicielle Universal Virtual Sync grâce à laquelle les fournisseurs de services de communication peuvent mesurer la latence de réseau; et, pour les réseaux d’accès radio centralisé, des fonctionnalités d’analyse spectrale de FR à partir des liens optiques de l’initiative d’architecture de station de base ouverte (OBSAI) en complément avec l’interface radio publique commune (CPRI). En 2017, EXFO a d’ailleurs offert 16 nouvelles solutions ou améliorations majeures.

Ensemble pour générer de la croissanceEn ce qui a trait aux transactions, nous avons complété les acquisitions d’Absolute Analysis et d’Ontology Systems au cours de l’exercice 2017 et, au début de l’exercice 2018, nous avons complété l’acquisition de Yenista Optics et acquis une participation de 33,1 % dans Astellia, une société publique pour laquelle nous prévoyons acquérir le reste des actions dans le cadre d’une offre publique d’achat. Nous vous invitons à visionner notre vidéo pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de ces transactions et leur importance dans notre stratégie de croissance globale. Germain donne ici son point de vue sur le sujet.

Je tiens à souligner qu’EXFO a pu réussir ces acquisitions et enregistrer de bons résultats en 2017 en grande partie grâce à notre nouvelle structure organisationnelle. Avec Germain qui se consacre aux initiatives à long terme, comme les fusions-acquisition, tandis que je veille sur les opérations courantes, EXFO s’est dotée d'un avantage concurentiel dans le marché des tests optiques et de l’assurance de services.

Objectif financier de l’exercice 2018

En terminant, je réitère que Germain et moi sommes déterminés à hisser le BAIIA ajusté à 15 % à moyen terme. Je crois que cet objectif permet un bon équilibre entre une croissance à long terme durable des ventes et une rentabilité importante pour les actionnaires. Pour l’exercice 2018, nous visons un BAIIA ajusté de 26 millions $, soit une hausse de 18 % d’un exercice à l’autre.

Enfin, je remercie le personnel d’EXFO pour son dévouement, mais aussi pour son incroyable capacité d’adaptation. Tous ensemble, nous misons sur la croissance en 2018 et les années à venir.

Cordialement,

Philippe Morin,
Le président-directeur général

Philippe Morin

Le 24 novembre 2017

1Le BAIIA ajusté représente le bénéfice net avant intérêts, impôt sur les bénéfices, amortissement, charges de rémunération à base d’actions, frais de restructuration, variation de la juste valeur de la contrepartie conditionnelle en espèces et gain ou perte de change.

2Le bénéfice brut avant amortissement représente les ventes, moins le coût des ventes, excluant l’amortissement.