fr
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Pour ajouter des favoris à une liste, vous devez être connecté à votre compte.

Me connecter Créer un compte

Retourner aux communiqués de presse

EXFO annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2014

Publié le 8 octobre 2014

EXFO inc. a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice terminé le 31 août 2014.

QUÉBEC, CANADA, le 8 octobre 2014 – EXFO inc. (NASDAQ : EXFO) (TSX : EXF) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice terminé le 31 août 2014.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, les ventes ont atteint 59,7 millions $US, comparativement à 63,9 millions $US au troisième trimestre de 2014 et à 60,9 millions $US au quatrième trimestre de 2013. Les ventes de l’ensemble de l’exercice 2014 ont été de 230,8 millions $US, une baisse de 4,7 % par rapport aux 242,2 millions $US de l’exercice 2013.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, les commandes ont atteint 57,3 millions $US pour un rapport commandes-facturation de 0,96, comparativement à 66,5 millions $US au troisième trimestre de 2014 et à 54,0 millions $US au quatrième trimestre de 2013. Pour l’ensemble de l’exercice 2014, les commandes ont totalisé 240,4 millions $US pour un rapport commandes-facturation de 1,04, une augmentation de 3,0 % comparativement aux 233,5 millions $US en 2013.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, le bénéfice brut avant amortissement* a atteint à 63,0 % des ventes, comparativement à 63,3 % au troisième trimestre de 2014 et à 62,9 % au quatrième trimestre de 2013. Pour l’ensemble de l’exercice 2014, le bénéfice brut a augmenté à 62,4 % des ventes, comparativement à 61,8 % en 2013.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, le bénéfice net selon les IFRS a totalisé 1,2 million $US, ou 0,02 $US l’action diluée, incluant des montants de 1,1 million $US en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 0,4 million $US en charges de rémunération à base d’actions et de 0,3 million $US en perte de change.

Au troisième trimestre de 2014, le bénéfice net selon les IFRS était de 1,7 million $US, ou 0,03 $US l’action diluée, incluant des montants de 1,0 million $US en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 0,4 million $US en charges de rémunération à base d’actions et de 1,1 million $US en perte de change.

Au quatrième trimestre de 2013, le bénéfice net selon les IFRS était de 3,8 millions $US, ou 0,06 $US l’action diluée, incluant des montants de 1,1 million $US en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 0,4 million $US en charges de rémunération à base d’actions et de 1,3 million $US en gain de change. 

Sur l’ensemble de l’exercice 2014, le bénéfice net selon les IFRS a totalisé 0,8 million $US, ou 0,01 $US l’action diluée, incluant des montants de 4,1 millions $US en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 1,7 million $US en charges de rémunération à base d’actions et de 1,6 million $US en gain de change.

Au cours de 2013, le bénéfice net selon les IFRS a totalisé 1,3 million $US, ou 0,02 $US l’action diluée, incluant des montants de 6,4 millions $US en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 1,8 million $US en charges de rémunération à base d’actions, de 0,1 million $US en frais de restructuration après impôts sur les bénéfices et de 4,1 millions $US en gain de change.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, le BAIIA ajusté** a totalisé 5,8 millions $US, ou 9,6 % des ventes, comparativement à 7,3 millions $US, ou 11,5 % des ventes, au troisième trimestre de 2014 et à 7,1 millions $US, ou 11,6 % des ventes, au quatrième trimestre de 2013. Sur l’ensemble de l’exercice 2014, le BAIIA ajusté a atteint 14,4 millions $US, ou 6,2 % des ventes, comparativement à 17,3 millions $US, ou 7,2 % des ventes, en 2013.

Au cours de l’exercice 2014, nos espèces et nos placements temporaires ont augmenté de 9,6 millions $US pour atteindre 59,8 millions $US, malgré des acquisitions d’immobilisations de 7,9 millions $US, incluant les actifs de ByteSphere et Aito Technologies.           

« Après un premier trimestre difficile, EXFO a généré une croissance des commandes de 6 % à 10 % au cours des trois derniers trimestres comparativement aux trois derniers trimestres de 2013, pour terminer l’exercice 2014 avec une augmentation des commandes de 3 % et un rapport commandes-facturation de 1,04, comparativement à 0,96 en 2013, un exercice plus ardu », mentionne Germain Lamonde, président du conseil d'administration et PDG d'EXFO. « Cette tendance des commandes démontre que nous avons passé un point d’inflexion grâce à plusieurs nouveaux produits et solutions qui commencent à avoir un impact durable dans le marché. EXFO a accompli une transformation significative en 2014 en apportant au marché des solutions bout-en-bout liées à des défis clés auxquels font face les opérateurs de réseaux fixes et mobiles, tels que l’augmentation de la capacité des réseaux, l’assurance de la qualité d’expérience, l’augmentation de la productivité et l’introduction de nouvelles technologies stratégiques comme VoLTE, NFV et SDN. »

« Compte tenu de notre flot continu de solutions innovatrices, des contrats récents que nous avons obtenus avec de grands opérateurs de réseaux sans fil et de nos deux acquisitions stratégiques de technologies, je suis confiant à l’effet que la tendance de nos commandes se poursuivra et permettra à EXFO de générer une croissance des revenus et du bénéfice », ajoute M. Lamonde. « Ayant réduit nos coûts de 6 millions $US en 2014, nous entamons également 2015 avec de solides atouts en main quant à la rentabilité, comme le démontre la deuxième moitié de 2014, au cours de laquelle nous avons augmenté nos ventes et nos commandes de 3,2 % et 6,9 % comparativement à 2013, tout en générant un BAIIA ajusté de 13,1 millions $US, ou 10,6 % des ventes. Avec l’imminence de la croissance des ventes et un maintien du contrôle des coûts, notre cible de 15 % de BAIIA ajusté est clairement atteignable dans un avenir pas trop éloigné. »

Principales données financières (non vérifiées)
(en milliers de dollars US)

Charges d’exploitation

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, les frais de vente et d’administration ont été de 21,5 millions $US, ou 35,9 % des ventes, comparativement à 21,7 millions $US, ou 34,0 % des ventes, au troisième trimestre de 2014 et à 21,4 millions $US, ou 35,1 % des ventes, au quatrième trimestre de 2013. Sur l’ensemble de l’exercice 2014, les frais de vente et d’administration ont été de 86,4 millions $US, ou 37,4 % des ventes, comparativement à 88,8 millions $US, ou 36,6 % des ventes, en 2013.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, les frais de R.-D. bruts ont été de 12,5 millions $US, ou 20,8 % des ventes, comparativement à 13,6 millions $US, ou 21,3 % des ventes, au troisième trimestre de 2014 et à 12,5 millions $US, ou 20,6 % des ventes, au quatrième trimestre de 2013. Sur l’ensemble de l’exercice 2014, les frais de R.-D. bruts ont été de 52,4 millions $US, ou 22,7 % des ventes, comparativement à 54,3 millions $US, ou 22,4 % des ventes, en 2013.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2014, les frais de R.-D. nets ont totalisé 10,8 millions $US, ou 18,2 % des ventes, comparativement à 11,7 millions $US, ou 18,4 % des ventes, au troisième trimestre de 2014 et à 10,3 millions $US, ou 16,9 % des ventes, au quatrième trimestre de 2013. Sur l’ensemble de l’exercice 2014, les frais de R.-D. nets ont totalisé 44,8 millions $US, ou 19,4 % des ventes, comparativement à 45,4 millions $US, ou 18,8 % des ventes, en 2013.

Faits saillants de l’exercice 2014

  • Ventes. Les ventes de solutions de la couche physique (optique et accès sur cuivre) ont baissé de 6,3 % par rapport à 2013, alors que les commandes ont augmenté de 3,0 % au cours de la même période. Les ventes de solutions de la couche de protocoles (transport et datacom, sans-fil et assurance de services) ont baissé de 1,2 % par rapport à 2013, alors que les commandes ont augmenté de 3,0 %.

    Les ventes aux clients du sans-fil ont augmenté jusqu’à une proportion estimée à 30 % à 32 % des ventes totales au cours de l’exercice 2014, comparativement à une fourchette de 26 % à 28 % en 2013, en raison d’un accent plus marqué sur le marché et du lancement de nouveaux produits.

    EXFO a annoncé l’obtention de trois contrats majeurs dans le sans-fil en 2014, dont deux avec de grands opérateurs de réseaux mobiles concernant des solutions bout-en-bout intégrées qui permettent une augmentation de la productivité, une meilleure qualité d’expérience et un plus haut niveau de visibilité et d’analyse du réseau. Ces deux dernières commandes devraient être constatées dans les ventes à compter du deuxième trimestre de 2015.

    Par rapport à l’exercice précédent, les ventes ont diminué de 4,9 % en Amérique, totalisant 121,8 millions $US, de 4,5 % en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, totalisant 64 millions $US, et de 4,3 % en Asie-Pacifique, totalisant 45 millions $US. Les commandes ont toutefois augmenté dans ces trois régions durant la même période.

    Au cours de l’exercice 2014, le plus important client d’EXFO a constitué 6,1 % des ventes, contre 11,6 % pour les trois plus importants clients. Par comparaison, le plus important client d’EXFO a constitué 6,1 % des ventes en 2013, contre 13,5 % pour les trois plus importants clients

  • Rentabilité. EXFO a généré un BAIIA ajusté de 14,4 millions $US, ou 6,2 % des ventes, au cours de l’exercice 2014, comparativement à 17,3 millions $US, ou 7,2 % des ventes, en 2013. L’entreprise a également réduit ses frais de ventes et d’administration (2,3 millions $US), ses frais de R.-D. nets (0,6 million $US), ainsi que ses dépenses d’amortissement (3,3 millions $US) d’un total de 6,2 millions $US en 2014.
  • Innovation. EXFO a lancé 24 nouveaux produits ou améliorations majeures au cours de l’exercice 2014, dont cinq au quatrième trimestre. Parmi les nouveaux produits clés lancés en 2014, on note entre autres un module de test optique et Ethernet tout-en-un qui accélère le déploiement et le dépannage des réseaux de liaison mobiles, des petites cellules et des réseaux Ethernet, la plateforme FTB-2, la plus petite sur le marché à être conçue pour les tests multitechnologies haute vitesse sur le terrain, une série d’OTDR de format tablette qui simplifie et accélère les tests sur les réseaux fixes et mobiles, ainsi qu’une sonde d’inspection de la fibre automatisée qui élimine les risques d’erreur et réduit la durée des inspections de connecteurs de fibre de plus de 50 %.
  • Transformation. EXFO a intensifié l’accent qu’elle met sur les solutions qui aident les opérateurs de réseaux à améliorer la qualité d’expérience, à réduire leurs coûts d’exploitation et à obtenir une meilleure visibilité de leurs réseaux. En 2014, l’entreprise a lancé une solution de surveillance offrant les meilleures fonctions de scrutation sur des millions d’éléments distribués sur le réseau, pour une surveillance bout-en-bout de l’infrastructure du réseau, ainsi qu’une solution d’assurance de services qui permet aux opérateurs de réseaux mobiles d’effectuer une surveillance proactive et de s’assurer de la qualité de l’expérience liée aux déploiements de services de voix-sur-LTE (VoLTE). EXFO a aussi acquis les actifs de ByteSphere (scrutation d’éléments réseau) et de Aito Technologies (logiciels d’assurance et d’analyse de l’expérience client).

Perspectives de l’entreprise.

Pour le premier trimestre de l’exercice 2015, EXFO prévoit des ventes de 58 millions $US à 63 millions $US, ainsi qu’un résultat net selon les IFRS variant entre une perte nette de 0,01 $US l’action et un bénéfice net de 0,03 $US l’action diluée. Le résultat net comprend un montant de 0,02 $US l’action en amortissement après impôts sur les bénéfices des actifs incorporels et en charges de rémunération à base d’actions.

Cette prévision a été établie par la direction en tenant compte de l’état du carnet de commandes à la date de ce communiqué, de la saisonnalité, des commandes prévues pour le reste du trimestre, ainsi que des taux de change à la date de ce communiqué.

Conférence téléphonique et diffusion Web

EXFO tiendra une conférence téléphonique, aujourd’hui à 17 h (heure de l’Est), pour passer en revue ses résultats financiers du quatrième trimestre et de fin d’exercice 2014. Pour écouter la conférence téléphonique et prendre part à la période de questions par téléphone, composez le 1 416 359-3130. Germain Lamonde, président du conseil d’administration et PDG, et Pierre Plamondon, CPA, CA, vice-président des finances et chef de la direction financière, prendront part à la conférence téléphonique. Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible une heure après la fin de l’événement, et ce, jusqu’à 19 h le 15 octobre 2014. Le numéro de téléphone pour y accéder est le 1 402 977-9141 et le code d’accès est le 21732154. La conférence téléphonique pourra aussi être entendue en direct et en reprise sur le site Web d’EXFO, au www.EXFO.com, à la section Investisseurs.

À propos d’EXFO

Entreprise cotée aux marchés boursiers NASDAQ et TSX, EXFO est l’un des plus importants fournisseurs de solutions de pointe conçues pour les tests, l’assurance de services et l’évaluation de la qualité d’expérience bout-en-bout qu’effectuent les opérateurs et les fabricants d’équipement de réseaux mobiles et fixes de l’industrie mondiale des télécommunications. Grâce à leurs analyses définies en fonction du contexte, les solutions intelligentes d’EXFO rehaussent la qualité d’expérience de l’utilisateur ultime, améliorent le rendement du réseau et génèrent une efficacité opérationnelle tout au long du réseau et du cycle de vie des services. Ces solutions supportent des technologies clés telles que 3G, 4G/LTE, VoLTE, IMS, la vidéo, Ethernet/IP, SNMP, OTN, FTTx, xDSL, ainsi qu’une variété de technologies optiques constituant plus de 38 % du marché mondial des instruments portatifs de test sur fibre optique. EXFO a approximativement 1600 employés répartis dans 25 pays et desservant plus de 2000 clients dans le monde entier. Pour plus d'information, visitez le www.EXFO.com et suivez-nous sur le blogue EXFO, Twitter, LinkedIn, Facebook, Google+ et YouTube.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives selon la U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995, et il est de notre intention que de telles déclarations prospectives soient sujettes aux règles d'exonération prévues par cette loi. Les déclarations prospectives sont des déclarations ne renfermant aucun renseignement historique et n’étant aucunement liées à la situation actuelle. Des mots comme « peut », « s’attend à », « croit », « planifie », « prévoit », « a l’intention de », « pourrait », « estime », « continue », des expressions similaires ou leurs négatives identifient des déclarations prospectives. De plus, toute déclaration concernant nos attentes, nos prévisions ou toute autre description ayant trait aux événements ou aux circonstances à venir est considérée comme étant une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de notre rendement futur et comportent des risques et des incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de façon appréciable de ceux des déclarations prospectives en raison de plusieurs facteurs, dont notamment l’incertitude macroéconomique ainsi que les dépenses en capital et l’ampleur des déploiements de réseaux dans les secteurs des télécommunications (dont l’adaptation rapide de nos structures de coûts aux conditions économiques anticipées et la gestion de nos niveaux de stocks en fonction de la demande du marché), les conditions économiques, concurrentielles, financières et de marché futures, la consolidation de l’industrie mondiale des tests et de l’assurance de services de télécommunications et la compétition accrue dans le marché, la capacité d’adapter notre offre de produits aux changements technologiques futurs; la difficulté de prévoir le volume et le calendrier des commandes des clients, les taux de change instables, la concentration des ventes, le lancement en temps opportun de nos produits et l'accueil du marché quant à nos nouveaux produits et à d’autres produits futurs, notre capacité à développer avec succès nos activités internationales, notre capacité à intégrer avec succès les entreprises que nous acquérons ainsi que notre capacité à maintenir un personnel technique et de gestion qualifié. Les hypothèses, d'après ce qui précède, impliquent des jugements et des risques qui sont difficiles ou impossibles à prévoir et dont plusieurs sont hors de notre contrôle. D'autres facteurs de risque qui peuvent influencer notre rendement futur et nos opérations sont détaillés dans notre rapport annuel selon le Formulaire 20-F et dans nos autres dépôts auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission et des commissions canadiennes des valeurs mobilières. Nous jugeons que les attentes mentionnées dans ces déclarations prospectives sont raisonnables, compte tenu de l'information actuellement disponible, mais nous ne pouvons pas vous assurer qu'elles s’avéreront exactes. Par conséquent, vous ne devriez pas faire preuve d'une confiance totale en ces déclarations prospectives. Ces déclarations sont valables seulement en date du présent document. À moins que ce ne soit requis par la loi ou la réglementation, nous ne nous engageons pas à réviser ou à mettre à jour ces déclarations afin qu’elles reflètent les événements ou circonstances survenant après la date de ce document.

Mesures non conformes aux IFRS

EXFO fournit des mesures non conformes aux IFRS (le bénéfice brut avant amortissement* et le BAIIA ajusté**) à titre d’information supplémentaire au sujet de son rendement opérationnel. L’entreprise utilise ces mesures afin d’évaluer son rendement financier de façon historique et prospective, ainsi que d'évaluer son rendement par rapport à ses concurrents. Ces mesures aident également l’entreprise à planifier et à établir des prévisions quant aux périodes futures, ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. EXFO croit que le fait de fournir cette information aux investisseurs – en plus des mesures selon les IFRS – leur permet de voir l’entreprise à travers les yeux de la direction, et de mieux comprendre son rendement financier passé et futur.

Cette information supplémentaire n’est pas préparée en conformité avec les IFRS. Par conséquent, elle n’est pas nécessairement comparable à celle qui est présentée par d’autres entreprises et devrait être considérée comme un supplément d’information, et non un substitut, aux mesures correspondantes effectuées selon les IFRS.

*    Le bénéfice brut avant amortissement représente les ventes moins le coût des ventes, excluant l’amortissement.

**   Le BAIIA ajusté constitue le bénéfice net avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, frais de restructuration, charges de rémunération à base d’actions et gain ou perte de change.

Le tableau suivant présente le rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net selon les IFRS, en milliers de dollars US :

BAIIA ajusté (non audité)

Cliquez ici pour télécharger les états financiers consolidés (PDF)