Chers actionnaires,

L’exercice 2014 fut une année difficile pour le secteur des télécommunications et EXFO n’a pas été épargnée par ces vents contraires, particulièrement en Amérique. La diminution des dépenses des grands opérateurs, des retards dans les projets en raison d’un nombre croissant de fusions d’entreprises, et la revue générale des stratégies d’investissement et d’architecture pour les réseaux (avec l’arrivée des technologies NFV et SDN) ont réduit les occasions d’affaires. Dans l’ensemble, nos ventes ont diminué de 4,7 % pour atteindre 230,8 millions $ US au cours de l’exercice 2014, alors que notre BAIIA* ajusté a atteint 14,4 millions $ US, soit 6,2 % des ventes.

Bien que ces résultats ne soient guère satisfaisants, j’aimerais partager les points suivants avec vous afin d’apporter plus de clarté sur la performance d’EXFO quant à l’exercice 2014:

  • Les commandes ont augmenté de 3,0 % pour atteindre 240,4 millions $ US au cours de l’exercice 2014, pour un rapport commandes-facturation de 1,04 contre 0,96 en 2013, qui fut un exercice plus difficile.

  • Après un premier trimestre difficile où les commandes ont chuté de 10 % par rapport à la même période de l’exercice précédent, les commandes pour les trois trimestres suivants ont connu une croissance soutenue de 6 à 10 % alors que nous avons pleinement tiré profit des plateformes technologiques clés lancées à la fin de l’exercice 2013.

  • En termes de répartition géographique, les ventes ont baissé de 4,9 % en Amérique, de 4,5 % en EMOA et de 4,3 % en Asie-Pacifique, alors que les commandes ont augmenté dans chaque région, particulièrement en Asie-Pacifique et en EMOA.

  • En termes de familles de produits, les ventes pour la couche physique et la couche de protocole ont baissé de 6,3 % et de 1,2 %, respectivement, alors que les commandes pour ces deux familles de produits ont augmenté de 3,0 % comparativement à l’exercice précédent.

  • • Nous avons fait deux acquisitions stratégiques au cours de l’exercice 2014, soit les actifs de ByteSphere, une entreprise située à Boston qui propose des solutions intelligentes et automatisées de surveillance des éléments de réseau, et les actifs de Aito Technologies, qui est située à Espoo, en Finlande. Cette dernière acquisition nous permet d’ajouter aux solutions EXFO des capacités analytiques sur l’expérience de l’usager. Ces nouvelles acquisitions technologiques améliorent grandement notre positionnement pour tout ce qui concerne les solutions de visualisation et d’analyse prédictive de réseaux fixes et mobiles.

  • Bien que ces deux acquisitions ont été payées comptant, notre encaisse a augmenté de 9,6 millions $ US pour atteindre 59,8 millions $ US à la fin de l’exercice 2014 (soit 0,98 $ US l’action diluée).

  • Notre marge brute est passée de 61,8 % au cours de l’exercice 2013 à 62,4 % en 2014 grâce à une offre de produits de plus en plus axée sur les logiciels.

  • Notre marge brute est passée de 61,8 % au cours de l’exercice 2013 à 62,4 % en 2014 grâce à une offre de produits de plus en plus axée sur les logiciels.

En tant que président-directeur général et actionnaire majoritaire d’EXFO, ma priorité est d’augmenter de façon considérable la rentabilité de l’entreprise. Les paragraphes suivants présentent la stratégie dont s’est dotée EXFO afin d’augmenter progressivement le BAIIA ajusté, actuellement de 6,2 %, pour atteindre la cible de 15 % des ventes. Il est clair que notre stratégie ne peut reposer sur une meilleure conjoncture du marché, car cette variable est hors de notre contrôle.

Stratégie de croissance

 Visionner la vidéo du PDG: Complètement connectéComme l’indique le thème de notre revue annuelle, EXFO est un élément clé de la chaîne d’approvisionnement du secteur des télécommunications, aidant à assurer une livraison efficace de services et une excellente expérience des utilisateurs de réseaux fixes et mobiles. Toutefois, le secteur des télécommunications demeure en changement constant en raison de l’évolution rapide des besoins des consommateurs et de leurs attentes de plus en plus grandes, tandis que notre société se transforme à l’échelle planétaire pour former un monde complètement connecté et caractérisé par la disponibilité des contenus sur tout appareil et en tout temps.

Nous avons élaboré la stratégie d’EXFO en fonction de la migration des dépenses en capital, qui sont de plus en plus concentrées sur les réseaux mobiles plutôt que sur les réseaux fixes, sur les réseaux de transmission de paquets plutôt que sur les architectures traditionnelles et sur les environnements infonuagiques virtuels plutôt que sur les réseaux physiques. La concurrence accrue dans le secteur a aussi fait partie des facteurs que nous avons pris en considération.

  • Devenir un fournisseur de solutions.

    Au cours des 29 derniers exercices, EXFO a acquis une réputation internationale en tant que leader technologique et l’un des meilleurs fournisseurs d’appareils de test. Partant de cet acquis, nous avons progressivement évolué pour devenir un fournisseur de solutions qui aide les opérateurs de réseaux à accroître leur productivité en faisant les choses correctement la première fois, alors qu’ils tentent d’offrir une bande passante de plus en plus large, un plus grand soutien technique pour les nouvelles applications et une amélioration de l’expérience client.

    Cette évolution a débuté en 2008, avec l’acquisition des actifs de Brix Networks qui nous permettait alors d’offrir l’assurance proactive de services réseau. L’exercice 2011 a été marqué par le lancement d’EXFO Connect, la première solution infonuagique de l’industrie, qui permet de transformer des unités individuelles et portatives de test en un environnement de test entièrement connecté qui améliore la productivité et la conformité des processus.

    En 2012, nous avons accéléré cette transformation grâce à notre technologie iOLM pour les OTDR. Nous avons continué sur cette lancée en 2014 en offrant des sondes d’inspection dotées d’un système de mise au point automatique qui écarte tout doute lié aux tests de connecteurs à fibre optique tout en accélérant le processus. Nous avons également lancé une sonde portative de capture et d’analyse de données qui procure, à l’aide d’un logiciel analytique, une visibilité bout-en-bout des réseaux 4G/LTE. De plus, nous avons complété l’acquisition des technologies de ByteSphere et d’Aito Technologies, ce qui a davantage contribué à notre transformation visant à devenir un fournisseur de solutions complètes auquel les dirigeants du secteur des télécommunications font de plus en plus appel, d’entrée de jeu, afin de résoudre des problèmes rencontrés durant la phase de déploiement et la phase d’exploitation. À l’avenir, EXFO offrira de plus en plus de solutions complètes à marge élevée.

  • Accroître nos affaires avec les opérateurs de réseaux mobiles.

    Tandis qu’EXFO continue de tirer avantage de sa solide position sur le marché des déploiements de réseaux fixes à large bande, les réseaux mobiles constituent notre plus grande opportunité de croissance en raison de l’explosion des ventes d’appareils intelligents et de l’utilisation accrue de la vidéo en continu et d’applications nouvelles, qui augmentent les besoins en bande passante reposant sur la technologie 4G/LTE.

    En 2014, les commandes liées aux réseaux mobiles ont représenté de 30 à 32 % des commandes totales, alors qu’elles n’atteignaient que 26 à 28 % des commandes en 2013, ce qui constitue une hausse de 15 à 20 %. Il s’agit du cinquième exercice consécutif où nous avons enregistré une hausse des commandes liées au marché des réseaux mobiles. Également, cette hausse s’applique maintenant à un plus grand volume de commandes, ce qui commence définitivement à changer la donne. Nous avons réussi cette croissance en nous concentrant de plus en plus sur ce marché tout en bâtissant des relations avec les opérateurs de réseaux mobiles et en lançant des solutions novatrices dans différents segments de marché, soit les réseaux d’accès sans fil, de liaison sans fil et de longue distance. Je suis également heureux que nous ayons obtenu d’importantes commandes auprès de deux grands opérateurs de réseaux mobiles avec qui nous avions peu fait affaire dans le passé. Ces deux comptes vont graduellement commencer à augmenter nos revenus au cours de l’exercice 2015.

    Pour le futur, EXFO a développé une offre unique de solutions de déploiement de réseaux sans fil et de solutions de dépannage, de même que des solutions pour améliorer la visibilité et l’analyse bout-en-bout de réseaux de liaison sans fil, de petites cellules, de systèmes d’antennes distribuées (DAS) et de réseaux Ethernet métropolitains. Nos solutions d’assurance de services permettent également aux opérateurs de réseaux de surveiller de façon proactive la qualité de l’expérience liée aux déploiements de voix sur LTE (VoLTE). En 2015, nous allons continuer à investir dans des solutions conçues pour les réseaux mobiles et à accroître notre part de marché dans ce secteur en croissance.

  • Faire croître la part du portefeuille des grands opérateurs fixes et mobiles.

    D’après des documents publics, les 100 plus grands opérateurs ont généré environ 1,6 mille milliards $ US en revenus et plus de 196 milliards $ US en bénéfices au cours de l’année civile 2013, les 15 plus grands réalisant plus de 65 % de ces revenus. Bien qu’EXFO compte déjà la majorité de ces opérateurs parmi ses clients, nous concentrons nos efforts à faire croitre notre part du portefeuille des 15 plus grands opérateurs.

    Depuis 2010, nous avons grandement amélioré notre structure des ventes en ce qui a trait à la gestion des comptes et nous avons bâti des relations d’affaires avec des dirigeants afin d’amorcer ou d’accélérer l’obtention de contrats avec les plus grands opérateurs mondiaux. Par conséquent, nous sommes aujourd’hui en meilleure position pour accroître nos ventes découlant de ces relations d’affaires grandissantes, ainsi que de notre portefeuille très attrayant de solutions bout-en-bout qui répondent aux défis des grands opérateurs. Tout compte fait, nous sommes maintenant bien positionnés pour accélérer la croissance des revenus avec les plus grands opérateurs sans avoir à augmenter nos frais de recherche et de développement, de vente ou de soutien.

  • Augmenter la rentabilité.

    Ce titre guide l’ensemble de nos priorités et de nos plans d’action menant à notre objectif de 15 % de BAIIA ajusté. Je suis confiant que nous atteindrons ce but car plusieurs de nos initiatives commencent déjà à porter fruit :

    • Nous avons réduit nos dépenses de 6,2 millions $US au cours de l’exercice 2014 et de 9,0 millions $US en 2013. Nous avons géré l’entreprise de façon prudente au cours des derniers exercices, sans pour autant compromettre les occasions stratégiques à long terme. Nous avons la ferme intention de continuer dans cette voie, conformément à notre engagement à augmenter la rentabilité.

    • Nous avons amélioré notre bénéfice brut de 61,8 % à 62,4 % en 2014; il s’agit là de la huitième fois en 10 ans que nous augmentons notre bénéfice brut. Cette tendance devrait se maintenir au cours des prochains exercices, alors que notre offre de produits repose de plus en plus sur des solutions à fort contenu de logiciels et que nous nous transformons graduellement de fournisseur de « boîtes » en fournisseur de systèmes et de solutions.

    • Nous avons développé des capacités plus efficaces pour la mise en marché afin d’accroître notre présence mondiale, notre pertinence et nos relations d’affaires au sein du secteur hautement stratégique du sans-fil et avec les grands opérateurs pour accélérer la croissance des revenus et profiter des occasions du marché.

    • Compte tenu des lancements de plateformes technologiques clés au cours de l’exercice 2013 et au début de 2014, notre moteur d’innovation a retrouvé son mode historique de forte croissance avec des innovations continues, desquelles découlent des solutions permettant des gains de part de marché et qui sont en lien avec les tendances de marché actuelles.

Les premiers résultats tirés de nos efforts sont positifs avec une croissance des commandes de 6 % à 10 % au cours des trois derniers trimestres comparativement aux mêmes périodes de l’exercice précédent. Au cours de la deuxième moitié de 2014, nous avons eu un aperçu de l’effet levier de notre modèle d’exploitation avec des ventes de 123,6 millions $ US et un bénéfice brut de 63,1 % générant un BAIIA ajusté de 10,6 % des ventes.

Alors que nous entamons l’exercice 2015—la 30ème année d’exploitation d’EXFO—je suis convaincu que nous continuerons d’accroître nos commandes. Nous avons rebâti notre carnet de commande au cours de l’exercice 2014, et notre rapport commandes-facturation devrait avoisiner 1,0 en 2015, ce qui permettra aux commandes de se convertir en revenus. Qui plus est, je m’engage à améliorer graduellement le bénéfice brut tout en réduisant les frais de vente et d’administration, ainsi que les frais de recherche et de développement nets, en pourcentage des ventes, afin d’accroître les bénéfices et d’augmenter graduellement le BAIIA ajusté vers notre objectif de 15 % des ventes.

 

Résumé

Nous avons élaboré une stratégie prudente afin d’améliorer notre rentabilité sans dépendre de l’amélioration magique des conditions de marché. Je crois que notre rapidité et notre agilité par rapport à nos concurrents ont compté parmi les principaux facteurs ayant permis à EXFO de gagner des parts de marché – surtout durant les trois derniers trimestres. Pour reprendre les paroles de Charles Darwin, je conclurai en disant que l’entreprise qui réussira le mieux ne sera pas nécessairement la plus grande, mais bien celle qui saura le mieux s’adapter aux conditions changeantes du marché.

Merci pour votre confiance,

Germain Lamonde

Germain Lamonde,
Président du conseil d’administration et PDG
27 novembre 2014

  • *
  • Le BAIIA ajusté constitue le bénéfice net avant intérêts, impôts sur les bénéfices, dépréciation et amortissement, charges de restructuration, charges de rémunération à base d’actions et gain de change.