Lettre aux actionnaires

Revue de l'exercice 2013

Revue Annuelle 2013

Germain Lamonde
Président du conseil
et PDG

L’exercice 2013 a été marqué par des investissements internes dans des plateformes technologiques clés qui contribueront, à long terme, à la croissance des ventes et à la création de valeur à EXFO. Bien que le marché télécom ait été difficile au cours du dernier exercice, comme le démontre la baisse de 3,1 % de nos ventes, qui se sont élevées à 242,2 millions $, nous avons néanmoins gagné des parts de marché et généré un BAIIA* ajusté de 17,3 millions $.

Plus spécifiquement, les ventes de nos solutions de test de la couche physique ont augmenté de 4,3 % (+5,8 millions $) en 2013, grâce à notre leadership grandissant dans le marché des appareils portatifs de test optique et à la solide croissance de nos produits solutions de test sur cuivre. Cela n’a toutefois pas suffi à compenser la baisse de 11,3 % (‒12,9 millions $) de nos solutions de test de la couche de protocoles – une première pour ce segment qui a connu un taux de croissance annuel composé des ventes de 24,5 % au cours des cinq derniers exercices. Cette pause dans la croissance des ventes des solutions de test de protocoles a été principalement causée par des retards imprévus dans le lancement de plateformes technologiques précédemment mentionnées, ce qui a mobilisé des ressources affectées à des projets à plus court terme, ainsi que par des conditions de marché difficiles. Bien que je sois clairement insatisfait des répercussions que ces retards ont eu sur nos résultats financiers de 2013, je suis convaincu qu’ils s’avèreront rentables à long terme et que nos processus d’innovation et de R.-D., qui ont un historique de succès reconnu, progresseront d’avantage en fonction de l’expérience acquise au cours de la dernière année. Ainsi, je m’attends à ce que nos gammes de produits, tant celles liées aux tests de la couche physique que celles liées aux tests de la couche de protocoles, connaissent une croissance en 2014.

Stratégie de croissance

Notre rendement lors de l’exercice 2013 nous permet de constater que nous avons franchi d’importantes étapes de notre stratégie tout en renforçant notre positionnement concurrentiel global.

  • Augmenter notre présence dans le secteur du sans-fil.

    Wireless ProgressLes ventes à des clients du secteur du sans-fil ont représenté environ 28 % des ventes totales en 2013, soit une augmentation par rapport à 24 % en 2012, grâce à notre éventail complet de produits comprenant l’accès sans-fil, les liaisons sans-fil et les réseaux longue distance, et destinés aux opérateurs de réseaux sans-fil et aux fabricants d’équipement de réseaux. Il y a plus de cinq ans, EXFO prenait la décision stratégique d’élargir ses activités dans le marché du sans-fil, puisque la prolifération prévue des téléphones intelligents et de l’usage de la vidéo laissait entrevoir une croissance exponentielle de la bande passante sur un cycle d’investissement prolongé. Nous avons donc combiné nos technologies de pointe en test optique, en test de transport et en test Ethernet à des acquisitions stratégiques dans les secteurs de la technologie IMS, de l’assurance de services et de test sans-fil afin de transformer EXFO en un important fournisseur de solutions portatives de test et de surveillance bout-en-bout. Notre avenir dans ce marché semble plus prometteur que jamais avec les lancements récents de l’application Brix Mobile Agent, des analyseurs TravelHawk Pro et PowerHawk Pro, des simulateurs de sans-fil QA-800 et de plusieurs autres solutions. Par conséquent, je m’attends à ce qu’EXFO continue à générer une solide croissance des revenus pendant plusieurs années dans ce secteur, comme nous l’avons fait lors de chacun des cinq derniers exercices, et ce, avec pratiquement aucune source de revenu à priori.
  • Acquérir une part accrue du budget des grands opérateurs.

    Un des éléments fondamentaux de la stratégie d’EXFO est de s’approprier une part plus importante du budget des grands opérateurs de réseaux du monde entier. En 2013, nous avons une fois de plus fait un progrès significatif à cet égard en faisant approuver de nouveaux produits clés, en gagnant des commandes critiques et en nous implantant plus solidement chez nos clients. Par exemple, notre TravelHawk Pro, un outil de dépannage pour les réseaux 4G/LTE, a été sélectionné par trois des cinq plus grands opérateurs de réseaux LTE au monde. Nos solutions de test 100G, qui incluent notre nouveau Power Blazer FTB-88100 NGE, ont gagné la faveur de sept des quinze plus grands opérateurs de réseaux du monde en raison des fonctions de test multiservice applicables à des taux de transmission atteignant 100G. Quant à nos appareils MaxTester de test sur cuivre/DSL, ils ont été approuvés par trois grands opérateurs nord-américains pour qualifier leurs réseaux de cuivre haute vitesse. Pour ce qui est des tests optiques, notre gamme d’OTDR, équipée de la technologie primée iOLM de fonctions de caractérisation de la fibre, constitue maintenant une part estimée à 50 % du marché mondial. En tout, EXFO dessert environ 80 des 100 plus grands opérateurs de réseaux au monde. Clairement établie en tant que deuxième plus important fournisseur du marché des appareils portatifs de test de télécommunications, EXFO a un réel potentiel de croissance, les solutions les plus sophistiquées qui permettront d’augmenter notre part de marché et une solide réputation en matière d’excellence et d’exécution.
  • Permettre aux opérateurs de réduire leurs coûts d’exploitation.

    En 2013, nous avons renforcé notre leadership de marché dans les solutions de productivité, des solutions innovatrices qui permettent aux opérateurs d’accélérer le déploiement des réseaux filaires et sans-fil, aux techniciens de terrain de réussir leurs tests du premier coup, et à nos clients d’obtenir de meilleurs systèmes afin d’augmenter le rendement des réseaux ainsi que la qualité d’expérience. Bref, nous offrons aux opérateurs de réseaux des solutions intelligentes de test et d’assurance de services qui leur permettent une meilleure allocation de leurs budgets de dépenses en capital afin de résoudre leurs problèmes les plus critiques : réduire leurs coûts d’exploitation et augmenter la qualité d’expérience. Par exemple, nous avons ajouté une fonction de diagnostique à une étape à nos analyseurs de protocole portatifs afin qu’ils soient les plus faciles à utiliser dans l’industrie et les plus rapides en matière de dépannage de problèmes complexes liés aux réseaux 3G/4G. Notre technologie iOLM de caractérisation de la fibre (intelligent optical link mapper) permet d’accélérer le déploiement de la fibre dans les systèmes d’antennes distribuées (DAS), de la fibre jusqu’à l’antenne (FTTA), ainsi que de la fibre jusqu’à la maison, le trottoir ou le noeud (FTTx). Nous avons également ajouté des fonctions à notre famille de plateformes FTB et à EXFO Connect, la seule solution « de type nuage » qui transforme littéralement des appareils de test individuels en un écosystème intégré de productivité. En effet, ces appareils individuels sont en constante communication avec un système central afin de gérer des fiches de travail, de gérer les résultats de test, de lancer des routines de test, d’optimiser les itinéraires et autres applications – le tout, de façon automatique. Les avantages sont indéniables : un réseau plus robuste, une meilleure expérience client et un temps de formation plus court. Ultimement, notre stratégie permettra aux opérateurs de réseaux de réduire leurs coûts d’exploitation, ce qui résonne fort chez eux, et qui place EXFO clairement en avance sur ses concurrents à cet égard.
  • Accélérer la croissance de la rentabilité.

    EXFO a généré un BAIIA ajusté de 17,3 millions $ en 2013, en baisse de 1,0 million $ malgré une baisse de ventes de 3 %. Nous y sommes parvenus principalement grâce à une réduction de 9,0 millions $ de nos coûts d’exploitation par rapport à l’exercice 2012, ainsi qu’à un contrôle serré des coûts. La taille réduite de l’organisation, conjuguée à une orientation plus précise de notre R.-D. et à une approche simplifiée d’introduction au marché, constituera un levier important sur pour notre rentabilité lorsque nos ventes recommenceront à augmenter en 2014. C’est pourquoi je suis confiant que notre gamme de produits de test de la couche physique continuera à générer de la croissance, et que notre gamme de produits de test de la couche de protocoles, qui génère de fortes marges bénéficiaires, renouera avec son historique de croissance grâce au fait que nos nouvelles plateformes technologiques sont presque toutes déjà sur le marché. Toute l’équipe de direction d’EXFO consacre ses efforts afin d’augmenter notre BAIIA ajusté à 15 % dans un avenir rapproché, ce qui nous permettra de maintenir un équilibre entre la croissance des ventes et la rentabilité, pour le bénéfice de toutes les parties prenantes.

Regard sur l’avenir

 
Visionner la vidéo du PDG: Garder le cap
Je crois fermement que nous avons le bon plan, les bonnes personnes et le bon positionnement dans l’industrie pour atteindre de nouveaux sommets en 2014. Ainsi, nous garderons le cap sur notre stratégie, tout en nous concentrant à rehausser la qualité de notre exécution dans trois secteurs clés : l’innovation, l’excellence opérationnelle et la croissance rentable. (Insérer la vidéo ici)

Alors que plusieurs observateurs tentent de déterminer le moment précis où les dépenses en capital augmenteront dans l’industrie des télécommunications, chez EXFO, nous nous concentrons actuellement à bien nous positionner dans les créneaux où les opérateurs s’apprêtent à investir afin de générer une bonne croissance des ventes. Même si la conjoncture de marché demeure inchangée en 2014, je suis convaincu que nous générerons de la croissance grâce à des gains de parts de marché, ce que nous avons fait constamment tout au long de notre parcours de 28 ans.

Voyons quels sont les prochains vecteurs de croissance :

  • Les réseaux à haute vitesse.

    Compte tenu que les opérateurs de réseaux filaires et sans-fil font face à une explosion de la demande de bande passante, l’accroissement de la vitesse – de 1G à 10G, brièvement à 40G, puis à 100G, et même bientôt à 400G, taux pour lequel les essais de terrain commenceront sous peu – s’avère la solution la plus économique. Il ne s’agit pas là simplement d’augmenter les taux de transmission à 100G ou à 400G; cela implique aussi la transformation des réseaux traditionnels de la voix point-à-point en infrastructures de réseaux de transmission de paquets OTN supportant une multitude de services Ethernet. En somme, il s’agit de mises à niveau majeures des réseaux à l’échelle mondiale qui requièrent des solutions hautement performantes de test et d’assurance de services comme celles qu’offre EXFO.
  • Les réseaux mobiles 4G/LTE et les petites cellules.

    Alors que les déploiements 4G/LTE ne font que commencer en Europe, les opérateurs de réseaux sans fil en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique en sont tôt dans leurs déploiements, et la technologie LTE avancée n’est plus très loin. L’industrie doit à la fois accommoder les technologies 3G et 4G/LTE pour les opérateurs de réseaux sans fil en raison de la variété et du nombre croissants de téléphones intelligents, de tablettes et de clés électroniques sans fil sur le marché. Par conséquent, les opérateurs continueront à dépenser pendant encore des années pour les services de données et, bientôt, de voix sur LTE acheminés sur leurs réseaux 3G et 4G. De nouveaux investissements seront effectués dans les liaisons primaires, là où les petites cellules et les systèmes d’antennes distribuées s’ajoutent aux déploiements de macrocellules afin de permettre le rendement requis. Le besoin d’augmenter la capacité des liaisons primaires, des liaisons secondaires et des réseaux longue distance de façon économique crée d’énormes problèmes aux opérateurs, mais de belles occasions pour EXFO.

Des leaders dévoués

Je suis privilégié d’être appuyé par une équipe de direction disciplinée et aguerrie dont les membres ont en moyenne plus de 15 ans d’expérience dans le développement stratégique, la vente, la R.-D., les opérations et la finance. En tout, cette équipe dévouée a la charge d’approximativement 1600 employés dans 25 pays.

De plus, je suis honoré de compter sur un conseil d’administration tout aussi dévoué, composé de dirigeants expérimentés tels que Pierre-Paul Allard, premier vice-président des ventes mondiales et président des activités mondiales de terrain chez Avaya, Darryl Edwards, ancien président des ventes mondiales chez Nortel Networks et actuel PDG chez ECI Telecom, et Guy Marier, ancien président de Bell Québec. Au cours du dernier exercice, nous avons également accueilli au conseil Claude Séguin, premier vice-président du développement de l’entreprise et des investissements stratégiques au Groupe CGI, ainsi que Randy Tornes, ancien vice-président des ventes chez Nortel et chez Ericsson et actuel directeur des ventes (compte AT&T) chez Juniper Networks. Par ailleurs, j’aimerais remercier Pierre Marcouiller pour ses 12 années de service et de conseils avisés.

En résumé

En terminant, je suis reconnaissant de l’effort et du dévouement dont a fait preuve notre personnel du monde entier en 2013. Je veux remercier nos clients fidèles, car c’est grâce à leur loyauté qu’EXFO est devenu un véritable partenaire dans leur mission visant à bâtir et à entretenir de meilleurs réseaux. Enfin, je désire remercier nos actionnaires de leur confiance. Nous sommes plus que jamais engagés à générer non seulement une croissance des ventes, mais aussi une rentabilité accrue, avec comme cible à moyen terme un BAIIA ajusté de 15 %.

Germain Lamonde

Cordialement,
Germain Lamonde,
Président du conseil d’administration et PDG
Le 8 octobre 2013

  • *
  • Le BAIIA ajusté constitue le bénéfice net avant intérêts, impôts sur les bénéfices, dépréciation et amortissement, charges de restructuration, charges de rémunération à base d’actions et gain de change.